Dans le cadre d’un projet conjoint intitulé « Prevenir les violences sexistes et les violations des   droits sexuels et reproductifs des adolescentes pour réduire les grossesses précoces au Togo » et en prélude à son lancementle Women in Law and Development in Africa-Afrique de l’Ouest, (WiLDAF-AO) et l’Association Togolaise pour le Bien-être  Familial (ATBEF), organisent les 6 et 7 mai 2019 à Lomé, un atelier de travail pour la mise en place d’un cadre collaboratif pour le suivi dudit projet.

 

Le projet susmentionné a reçu le soutien financier du Centre de Recherche pour le Développement International(CRDI). Il vise à proposer un modèle intégré de réponses aux grossesses des adolescentes qui tiennent compte des violences basées sur le genre au Togo pour améliorer la santé et les droits sexuels et reproductifs des adolescentes au Togo.  

 

Ledit  projet qui dans sa réalisation, se veut participatif, requiert la mise place d’un cadre collaboratif. Ce cadre sera composé de divers acteurs notamment  ceux œuvrant en matière de la santé, de l’éducation, de la justice, de la sécurité, de la promotion  de droits des femmes et de l’enfant, de la communication. Ils travailleront avec les collectivités territoriales, les parlementaires, les gardiens des us et coutumes,  les leaders d’opinions, les organisations de jeunes et de femmes… le cadre collaboratif  aura un rôle de conseil et d’orientation dans la mise en œuvre du projet.

 

L’atelier de travail des 6 et 7 Mai aura donc pour objectif de mettre en place le cadre collaboratif, de permettre aux différents membres composant le comité de se familiariser avec  le contenu du projet,  de discuter les responsabilités et les mandats du cadre collaboratif,  de planifier les activités et de finaliser les modalités et la mise en œuvre du projet y compris celles relatives à la communication.