(APS) - L'ancienne secrétaire d'État américaine Hillary Clinton, candidate à la présidentielle américaine de novembre prochain, a appelé, jeudi, leaders mondiaux et organisations internationales à donner la priorité à la promotion de la santé et des droits des filles et des femmes. 

L'appel de Mme Clinton a été relayé dans un message vidéo diffusé en direct à Copenhague (Danemark), au cours de la session de clôture du "Women Deliver" 2016, une conférence mondiale (16-19 mai) centré sur la santé, les droits et le bien-être des femmes et des filles. 

Dans son message, Hillary Clinton a salué cette organisation qui apporte "de nouvelles voix" par ses initiatives qui favorisent selon lui l'émergence d'une "nouvelle génération de leaders pour aider à réaliser l'égalité des sexes". 

L'ancienne secrétaire d'Etat américaine a souligné "les progrès accomplis" dans ce domaine, depuis la 4e Conférence mondiale des Nations unies sur les femmes, tenue à Beijing (Chine), en 1995, et a félicité "Women Deliver" pour les efforts déployés depuis par cette organisation. 

"Ceci est un moment important dans un contexte où nous poursuivons l'atteinte des Objectifs de développement durable, nous devons briser les barrières qui freinent les femmes et les filles à travers le monde", a-t-elle soutenu dans ce message adressé aux quelque 5000 personnes présentes à la cérémonie de clôture. 

Selon Hillary Clinton, "l'égalité des sexes, y compris la santé et les droits sexuels et de reproduction, doit être une priorité de base", d'où la nécessité d'une "plus grande volonté politique" pour faire avancer cette cause qui doit bénéficier de davantage de ressources, a-t-elle indiqué. 

Aussi a-t-elle appelé les dirigeants du monde "à continuer à investir dans des données plus nombreuses et meilleures pour mesurer les progrès" accomplis dans la promotion des droits des femmes et des filles. 

L'actrice américaine Jessica Biel a également pris la parole au cours de la séance plénière de clôture, s'engageant à travailler avec des partenaires, y compris "WomanCare", pour aider à éliminer la stigmatisation autour du sexe et de la sexualité. 

Les femmes "ont besoin d'être éduqués sur leurs corps pour aider à améliorer la santé maternelle et reproductive", a soutenu l'artiste. 

Durant trois jours, les participants à cette grande conférence mondiale ont réfléchi à des solutions et les partenariats, au décloisonnement entre les groupes et à la manière dont les Objectifs de développement pourraient faire progresser les filles et les femmes. 

L'ancien secrétaire général des Nations unies, Koffi Annan, Graca Machel, la veuve de Nelson Mandela, la secrétaire général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le président de l'Assemblée générale des Nations unies, la Princesse Marie de Danemark, entre autres personnalités, ont pris part à cette conférence internationale

Par Adama Diouf Ly

Source: allafrica

 

A Copenhague, Fatimata Sy partage les clefs de succès du Partenariat de Ouagadougou

Une campagne "Deliver for good" pour promouvoir les investissements pour les femmes

Women Deliver 2016 - Les acteurs appellent à impliquer les filles et les femmes

La 4ème Conférence "Women Deliver" appelle à la création d'opportunités pour les filles et les femmes