Termes de référence pour la réalisation d’un sketch pour le changement des normes sociales relatives aux mariages d’enfants et aux violences basées sur le genre en temps de COVID-19

 

Projet : « Programme de Renforcement des capacités des Organisations de la société civile et des réseaux de jeunes au Sahel pour protéger les enfants en situation de Mobilité et mettre fin au mariage d’Enfants (PROS/ME) »

 

Les présents termes de référence répondent à l’objectif de recruter un groupe théâtral pour la production et l’enregistrement d’un sketch pour le changement des normes sociales relatives aux mariages d’enfants et aux violences basées sur le genre en temps de COVID-19. Ils s’inscrivent dans le cadre du projet « Programme de Renforcement des capacités des Organisations de la société civile et des réseaux de jeunes au Sahel pour protéger les enfants en situation de Mobilité et mettre fin au mariage d’Enfants (PROS/ME) » financé par Save The Children et mis en œuvre par le WiLDAF-Afrique de l’ouest.

 

Cette activité remplace l’organisation des dialogues intergénérationnels qui est une activité destinée à créer un espace de dialogue entre les vieux et les jeunes afin d’engager des discussions avec les leaders communautaires  sur les  coutumes qui perpétuent les mariages des enfants et de trouver un autre contenu consensuel pour ces coutumes et des stratégies pour les faire évoluer dans le vécu quotidien des membres de la communauté. Le choix de remplacement répond à un souci de contextualisation par rapport à la situation sanitaire créée par l’expansion du Covid-19 qui a amené les Etats à prendre des mesures restrictives interdisant le rassemblement des personnes. Nous ne pouvons occulter le fait que cette situation sanitaire rende quasiment impossible certaines activités et limite nos marges de manœuvre d’agir efficacement pour l’amélioration de la situation des filles et des femmes en général dans le monde.

 

Certaines inégalités  sociales trouvent leur soubassement dans des normes sociales qui leur confèrent une certaine légitimité, consolidée par les communautés qui les adoptent et en font un mode de vie. C’est le cas des mariages d’enfants et des violences basées sur le genre. Bien que la communauté internationale reconnaisse les effets néfastes des mariages d’enfants et des violences basées sur le genre sur l’avenir des jeunes filles notamment la privation de leurs droits à la santé et à l'éducation et à la possibilité de s'épanouir, l’exposition des filles à la violence sur le long terme et l’enfermement dans une spirale de pauvreté, des communautés éparses africaines les pratiquent toujours pour des raisons culturelles et économiques.

 

Sur le plan culturel, des pratiques traditionnelles inscrites dans le vécu des communautés sous-tendent les mariages d’enfants telles que la perpétuation d’une relation inter familles, la sauvegarde de l’honneur de la famille, la préservation de la virginité avant le mariage, l’éviction de grossesses extraconjugales (SIDI SIRIMAN KANTE;2009)[1].  Aussi, selon Plan International (2018)[2], l’honneur d’une famille passe par la virginité féminine dans de nombreux pays. Les parents marient leurs filles bien avant qu’elles ne soient prêtes à avoir des relations sexuelles afin d’éviter qu’elles ne tombent enceinte et ne puissent plus être mariées.

 

Sur le plan économique, la pratique du mariage des enfants s’avère être un moyen de se libérer du fardeau de la prise en charge des filles et de favoriser des rentrées de biens de diverses natures (espèces, matérielles ou vivres).  Ainsi, en mariant les filles, leurs parents passent la charge à une autre famille. (Mirna STRINIC ; 2013)[3]

 

Quant aux violences basées sur le genre, la pratique des mariages d’enfants en constitue une forme qui expose les filles et les femmes à la violence physique, sexuelle et psychologique dans les foyers. En général, les formes de violence basée sur le genre trouvent leur origine culturelle dans un système patriarcal qui confère naturellement à l’homme des droits sur toutes choses y compris la femme. L’exercice de ce droit entraine parfois des abus à l’égard de la femme sans tenir compte de son droit à la liberté d’agir.

 

Aujourd’hui, avec l’expansion de la pandémie du COVID-19 qui a amené les gouvernements à préconiser le confinement pour réduire l’expansion de la maladie autant que possible, les violences domestiques se sont accrues dans les foyers augmentant ainsi le taux des violences physiques et sexuelles.

 

C’est dans l’objectif  de créer du changement social à travers l’influence des normes sociales que le projet « Programme de Renforcement des capacités des Organisations de la société civile et des réseaux de jeunes au Sahel pour protéger les enfants en situation de Mobilité et mettre fin au mariage d’Enfants (PROS/ME) » intervient. Il apparaît évident que pour mettre fin au mariage des enfants et aux violences basées sur le genre, il est nécessaire d’agir sur les normes sociales qui les favorisent à travers l’éducation pour un changement de comportement. Le théâtre étant une activité ludique favorisant le divertissement, mais surtout l’information, la sensibilisation, et la remise en cause des systèmes de pensée, le WiLDAF-AO a choisi ce canal pour pouvoir toucher les communautés afin de provoquer une prise de conscience par rapport aux effets néfastes des normes sociales sur les mariages d’enfants et les violences basées sur le genre en temps de COVID-19.

 

C’est dans cette optique que le WiLDAF-AO cherche à recruter un groupe théâtrale pour  la production et l’enregistrement d’un sketch pour le changement des normes sociales relatives aux mariages d’enfants et aux violences basées sur le genre en temps de COVID-19.

 

Objectif de l’activité

L’objectif de l’activité est de réaliser un sketch pour le changement des normes sociales relatives aux mariages d’enfants et aux violences basées sur le genre en temps de COVID-19.

 

Objectifs spécifiques

  • Sensibiliser les communautés sur les effets néfastes des normes sociales favorisant les mariages d’enfants;
  • Sensibiliser les communautés sur les effets néfastes des normes sociales favorisant les violences basées sur le genre en temps de COVID-19;
  • Sensibiliser les communautés sur l’importance du changement des normes sociales favorisant les mariages d’enfants et les violences basées sur le genre en temps de COVID-19;
  • Donner des messages de sensibilisation sur les mesures préventives dans la lutte contre le COVID-19 et la protection de la jeune fille.

 

Méthodologie

La proposition du scénario théâtral doit insister sur les normes sociales favorisant les mariages d'enfants et les violences basées sur le genre, leurs conséquences sur la vie des filles et des femmes et l’importance de leur changement.

La méthodologie proposée pour la réalisation du sketch inclut les étapes :

  • Documentation sur les normes sociales favorisant les mariages d’enfants et les violences basées sur le genre;
  • Exploitation des données pour créer une histoire de scénario captivant;
  • Proposition d’un scénario captivant pour créer du changement social;
  • Enregistrement vidéo et audio du sketch;
  • Envoi de la vidéo et de l’audio.

 

Produit à livrer

Un enregistrement audio et vidéo du sketch  pour  le changement des normes sociales relatives aux mariages d’enfants et aux violences basées sur le genre en temps de COVID-19.

 

Critères de choix du groupe théâtral :

  • Créativité;
  • Originalité du scénario;
  • Sensibilité de la création par rapport au sujet mentionné.

 Le groupe théâtral doit être constitué d’acteurs âgés de 12 à 18 ans.

 

Durée :

La durée prévue pour la réalisation et l’enregistrement du sketch de (2) deux semaines.  

 

Si cette offre vous intéresse, veuillez envoyer les éléments ci-après à l’adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en mettant en copie les adresses suivantes : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  au plus tard le  30 Mai 2020 :

  • un CV;
  • une lettre de motivation;
  • Un scénario et une offre financière.

 

[1] SIDI SIRIMAN KANTE (2009) ; Pratique des mariages précoces dans la région de Tombouctou au Mali ; Thèse de Doctorat en Médecine Ph. D, Bamako, 236p.

[2] https://www.plan-international.fr/info/actualites/news/2016-09-23-causes-et-consequences-du-mariage-precoce-et-force

[3] Mirna STRINIC ( 2013) ; Le mariage d’enfants ; Module pédagogique n°2013/04; 22p

Documentation

Facebook

Dernier bulletin