A l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence sexuelle en temps de conflit, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a rendu lundi 19 juin 2017, hommage aux femmes, aux filles, aux hommes et aux garçons qui ont subi des violences sexuelles atroces lors de conflits et a réaffirmé la volonté de la communauté internationale de venir à bout de ce fléau.

 

« Le viol et la violence sexuelle en temps de conflit sont une tactique terroriste et une tactique de guerre employées à des fins stratégiques pour humilier, dégrader et détruire autrui, souvent dans le cadre d'une campagne de nettoyage ethnique. On ne devrait jamais y voir une conséquence inévitable des guerres », a déclaré M. Guterres dans un message pour cette journée qui a pour thème cette année 'Prévenir les crimes de violence sexuelle à travers la justice et la dissuasion'.

 

« La violence sexuelle remet en question le droit de tout un chacun à mener sa vie dans la dignité et elle représente une menace pour la paix et la sécurité collectives », a-t-il ajouté.

 

Il a rappelé que les Nations Unies faisaient tout leur possible pour s'attaquer aux causes profondes de la violence sexuelle liée aux conflits en utilisant la diplomatie préventive, en favorisant la consolidation de la paix et le développement, en encourageant l'action nationale et en mettant fin à la discrimination fondée sur le sexe.

 

« Nous continuerons de suivre la situation, d'en rendre compte, d'aider les victimes et de tout faire pour obtenir que les coupables aient à répondre de leurs actes », a-t-il déclaré, ajoutant que l'ONU s'efforce constamment d'améliorer la capacité de son personnel de maintien de la paix à protéger les civils vulnérables et à poursuivre la justice dans le cas de tous les abus.

 

« Il est de notre responsabilité à tous de faire en sorte que de tels crimes n'aient plus lieu », a affirmé M. Guterres. « Au nom de toutes les victimes, réaffirmons aujourd'hui notre volonté de mettre un terme à la violence sexuelle en temps de conflit et de faire régner la paix et la justice partout dans le monde ».

 

Le 19 juin 2015, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté par consensus la résolution 69/293 proclamant le 19 juin Journée internationale pour l'élimination de la violence sexuelle en temps de conflit afin de sensibiliser à la nécessité d'y mettre un terme, de manifester de la solidarité envers les victimes et de rendre hommage à celles et ceux qui luttent en première ligne pour éliminer ces crimes.

 

Cette date a été choisie pour commémorer l'adoption décisive, le 19 juin 2008, de la résolution 1820 (2008), dans laquelle le Conseil de sécurité a condamné l'utilisation de la violence sexuelle comme une arme de guerre pouvant faire obstacle à la consolidation de la paix.

 

Source:centre d'actualité de l'onu

 

Facebook

Dernier bulletin

wildaf