En clôture de la Conférence 2017 sur la science et la technologie qui s'est tenue cette semaine à Vienne, en Autriche, l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (OTICE) a souligné la « voix puissante » des femmes au sein de la communauté scientifique mondiale.
 
« Nous ne pouvons pas construire un monde qui soit juste, un monde équitable, un monde pacifique, sans la contribution des femmes », a déclaré le  vendredi 30 juin 2017, le Secrétaire exécutif de l'OTICE, Lassina Zerbo , à l'issue de la conférence organisée par son agence.
 
« Si les femmes sont au cœur de la résolution des problèmes au sein de leurs familles respectives, et socialement, pourquoi ne faisons-nous pas appel à elles sur de grands problèmes qui nécessitent le cœur, le sentiment et la vision qu'elles ont déjà? », s'est interrogé M. Zerbo dans un entretien accordé à ONU Info.
 
La sixième édition de la Conférence sur la science et la technologie s'est concentrée sur les technologies de contrôle des essais nucléaires et leurs diverses applications.
 
En plus d'attirer l'attention sur les capacités des femmes scientifiques, le chef de l'OTICE a également salué la jeunesse qui a pris une place de plus en plus importante lors de cette conférence. 70 jeunes du monde entier faisaient partie des 200 participants réunis pendant une semaine au Palais Hofburg dans la capitale autrichienne.
 
 
« Je les ai regardés profiter de l'opportunité que nous leur offrons de connaître les problèmes de non-prolifération et de désarmement, ainsi que la menace des armes nucléaires», s'est félicité le Secrétaire exécutif en parlant des jeunes. « Ils ont décidé qu'ils ne veulent pas que leur génération et celles à venir ne soient pas confrontées face à cela ».
 
Pour M. Zerbo, la plus grande contribution des jeunes réside dans la diffusion du message sur l'importance du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICE), plus particulièrement sur les réseaux sociaux et leurs blogs.
 
Adopté par l'Assemblée générale en septembre 1996, le TICE n'est pas encore entré en vigueur. Huit pays (Chine, Corée du Nord, Égypte, Inde, Iran, Israël, Pakistan et États-Unis) doivent le ratifier afin qu'il puisse être appliqué.
 
Source: centre d'actualité de l'ONU