Dans le cadre du nouveau projet intitulé « Améliorer la capacité des jeunes actrices engagées pour l’éradication des mariages d’enfants en Afrique de l’Ouest », la Coalition Synergie d’Actions pour une lutte plus efficace contre les Mariages d’Enfants (SAME), organise du  03 au 04 octobre 2018 au siège du WiLDAF-AO à Lomé (Togo), un atelier Régional d’appropriation et d’harmonisation méthodologique pour la mise en œuvre du projet. La  coalition susmentionnée est composée du Women in Law et Development in Africa–Afrique de l’Ouest (WiLDAF-AO), de l’Association Malienne pour le Suivi et l’Orientation des Pratiques Traditionnelles (AMSOPT) et de Forces en Action pour le Mieux Etre de la Mère et de l’Enfant (FAMME) du Togo.

 

Le  projet « Améliorer la capacité des jeunes actrices engagées pour l’éradication des mariages d’enfants en Afrique de l’Ouest »,  fait partie d’un vaste programme intitulé « Le Sud aux Rênes du Leadership » mis en place par le Fonds Africain pour le Développement de la Femme (AWDF), pour appuyer financièrement les organisations de lutte contre les violences faites aux filles et femmes en Afrique. Il vise à renforcer et organiser les jeunes filles activistes, à  mobiliser d’autres acteurs stratégiques en vue de leur contribution à l’éradication du mariage d’enfants dans deux(02) pays d’Afrique de l’Ouest.

 

L’atelier conjoint entre partenaires qui démarre le 3 octobre 2018, vise à assurer une meilleure appropriation du projet. Il  permettra au membre de la coalition SAME d’harmoniser les points de vue sur démarches méthodologiques, d’assurer que tous les éléments spécifiques des contextes nationaux sont pris en compte dans les stratégies, de valider et d'arrêter un plan d’action définitif, et enfin de finaliser les stratégies de mise en œuvre, y compris celles relatives à la communication pour rendre visible les activités du projet.

 

Le WiLDAF se réjouit de ce projet qui vient à point nommé pour aider à renforcer la lutte  contre le mariage des enfants, un combat dans lequel le réseau s’est lancé depuis 2016 avec son projet « Lutter contre les mariages précoces par l’autonomisation des filles en Afrique de l’Ouest ». Les jeunes filles  engagées à mener le combat à travers ce premier projet verront leurs capacités renforcées.

 

Le WiLDAF est un réseau régional de droits des femmes en lien avec le développement créé en 1990 à Hararé. Il a la particularité d'être à la fois une ONG d'intervention de terrain et d'influence auprès des femmes et des institutions. En Afrique de l’Ouest, le réseau est présent  dans 11 pays  (Bénin, Burkina-Faso, Côte d’Ivoire, Ghana,  Guinée,  Libéria, Mali, Niger, Nigéria, Sénégal, Togo) et  dispose de  points focaux dans 4 autres pays de la sous-région (Mauritanie, , Sierra Leone, Gambie et Cape vert).

 

Service Communiaction

WiLDAF-AO