English EN French FR

L’ONU veut favoriser l’égalité femmes-hommes dans le secteur maritime

Seafarers are on the frontline of the COVID-19 pandemic, playing an essential role in maintaining the flow of vital goods, such as food, medicines and medical supplies. However, the crisis has led to difficult working conditions for seafarers, including uncertainties and difficulties about port access, re-supply, crew changeovers and repatriation. This year, the Day of the Seafarer campaign calls on Member States to recognize seafarers as key workers – and to provide them with the support, assistance and travel options open to all key workers during the pandemic. The 2020 Day of the Seafarer campaign pays tribute to seafarers, acknowledging their sacrifice and the issues they face. Many seafarers have been away from home for months and are unsure when they will be able to return home due to travel restrictions.

L’ONU veut favoriser l’égalité femmes-hommes dans le secteur maritime

La deuxième Journée internationale des femmes du secteur maritime de l’Organisation maritime internationale (OMI), célébrée le 18 mai, vise à souligner l’importance de la collaboration et de la mise en réseau pour parvenir à l’égalité femmes-hommes dans le secteur maritime.

Le Secrétaire général de l’OMI, Kitack Lim, a observé que « les femmes travaillent dans tous les aspects du secteur maritime à travers le monde, à terre et en mer, afin de soutenir la transition du secteur maritime vers un avenir décarboné, numérique et plus durable ».

Pourtant Il existe toujours des inégalités importantes entre les hommes et les femmes dans ce secteur. D’après un rapport de 2021, les femmes ne représentent que 1,2 % de la main-d’œuvre mondiale des gens de mer.

Bien que cela représente une augmentation de 45,8% par rapport au rapport de 2015, elles ne sont aujourd’hui que plus de 24.000 à servir en tant que gens de mer. « Les choses changent et vont dans la bonne direction », a indiqué Karine Langlois, chargée de la communication et des réseaux sociaux à l’OMI dans un entretien à ONU Info.

Une capitaine coréenne navigue sur un navire doté d'une infrastructure sous-marine.
OMI
Une capitaine coréenne navigue sur un navire doté d’une infrastructure sous-marine.

Promouvoir l’égalité des sexes

Il est prouvé qu’investir dans l’amélioration de la condition des femmes est le moyen le plus efficace de relever les communautés, les entreprises et même les pays, a expliqué Karine Langlois. « Les pays dans lesquels les femmes sont traitées sur un pied d’égalité avec les hommes jouissent d’une meilleure croissance économique. Les entreprises qui comptent des femmes parmi leurs dirigeants affichent de meilleurs résultats. Il ne fait donc pas l’ombre d’un doute que l’égalité entre les femmes et les hommes est un avantage pour tous », a-t-elle ajouté.

Dans ce secteur historiquement dominé par les hommes, l’OMI a déployé des efforts concertés pour encourager le secteur à aller de l’avant et pour accroître la place faite aux femmes, conformément aux attentes du 21e siècle.

En effet les femmes apportent une perspective différente. « On parle de compétences complémentaires. Les femmes ont une façon de penser qui est un peu différente et qui peut parfois combler des manques, surtout parfois dans des situations à bord des navires », a souligné Mme Langlois.

La technologie est aussi un atout pour les femmes dans ce secteur. « En effet, la force physique était un avantage et était mise en avant. Maintenant, la technologie permet aux femmes de prendre beaucoup plus d’importance parce qu’elles peuvent utiliser cette technologie tout aussi bien que les hommes. Et quand on parle de digitalisation du secteur maritime, c’est vraiment un domaine où les femmes pourront justement jouer un rôle important », a-t-elle expliqué. « L’égalité hommes-femmes est donc un avantage pour tous et il faut que le secteur maritime rattrape les autres industries ».

L’OMI continue d’apporter son appui aux femmes pour ce qui concerne leur accession aux emplois exercés à terre et à bord des navires et ainsi à atteindre l’ Objectif de développement durable 5 : « Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles ».

Le programme "Femmes en mer" de l'OMI soutient la participation des femmes à des postes à terre et en mer.
OMI
Le programme « Femmes en mer » de l’OMI soutient la participation des femmes à des postes à terre et en mer.

Soutenir les femmes dans la communauté maritime

L’OMI agit en faveur de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes par l’intermédiaire de différents programmes et formations, notamment des bourses d’études spécifiquement adressées aux femmes. Elle permet aussi aux femmes d’accéder plus facilement à des formations techniques de haut niveau dans le secteur maritime de pays en développement.

L’organisation a aussi créé un environnement qui permet de désigner et de sélectionner des femmes et offrir des possibilités de promotion professionnelle dans les administrations maritimes, les ports et les établissements de formation maritime. Enfin, elle soutient la mise en place d’associations professionnelles de femmes du secteur maritime, en particulier dans les pays en développement et encourage la prochaine génération à entrer dans le secteur maritime.

Source:news.un.org

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram
Email

Agenda des évenements

Newsletter

Dernier bulletin d'information

Newsletter N°95 Juillet 2023

Abonnez-vous à notre newsletter