English EN French FR

Claudine Talon : « Nous pouvons éradiquer la fistule obstétricale ! »

Claudine Talon : « Nous pouvons éradiquer la fistule obstétricale ! »

La fondation de l’épouse du président béninois a fait de la suppression de cette affection stigmatisante et handicapante une priorité. Pour la première dame du Bénin, il est tout à fait possible d’en venir à bout.

En Afrique subsaharienne, la fistule obstétricale est une tragédie silencieuse touchant plus d’un million de femmes. La fistule obstétricale est une perforation entre le vagin et la vessie et/ou le rectum, due à un travail d’accouchement prolongé ou obstrué, sans accès à un traitement médical rapide et de qualité. Dans la majorité des grossesses impliquant une fistule, le bébé ne survit pas.

Rejetées par l’entourage

En plus de la perte de leur enfant, les femmes porteuses de la fistule obstétricale vivent un drame physique, social et économique. En effet, elles perdent continuellement et de manière incontrôlée de l’urine et/ou des selles par voie vaginale, ce qui entraîne une odeur pestilentielle. Elles sont souvent rejetées par leur entourage et s’isolent. Elles se replient sur elles-mêmes et certaines vont jusqu’à tenter de se suicider.

Plusieurs facteurs peuvent favoriser l’apparition d’une fistule obstétricale, comme les grossesses précoces, le manque de suivi des grossesses à risque, ou encore les accouchements à domicile. Ces facteurs sont amplifiés par le manque de structures sanitaires de proximité qui prodiguent des soins de qualité.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est emparée de ce problème de santé publique en lançant un appel à éradiquer la fistule obstétricale d’ici à 2030. Dans cet objectif, de nombreux acteurs agissent pour améliorer les services de santé maternelle, former les agents de santé, sensibiliser les communautés et aider à guérir les femmes porteuses de fistule.

Le projet Zéro fistule

Au Bénin, la Fondation Claudine Talon a lancé en 2018 un projet complet de prise en charge de la fistule obstétricale qui agit en trois volets : l’identification des femmes porteuses de fistule obstétricale, leur opération et l’appui à leur réinsertion socio-économique. À ce jour, la Fondation Claudine Talon est la seule institution au Bénin à prendre en charge ce dernier volet. En cinq ans, le projet Zéro fistule obstétricale au Bénin de la fondation a permis à 581 femmes porteuses de fistule obstétricale d’être opérées.

Parmi elles, 447 sont guéries et 398 ont été appuyées dans la mise en place d’une activité génératrice de revenus. Ces dernières sont assistées durant une année dans leur réinsertion sociale et économique. La Fondation Claudine Talon apporte son soutien aux femmes porteuses de la fistule obstétricale et les aide à retrouver leur dignité. Mais beaucoup reste à faire pour prévenir son apparition et pour atteindre l’objectif de zéro fistule obstétricale au Bénin.

Source:Claudine Talon : « Nous pouvons éradiquer la fistule obstétricale ! » (msn.com)

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram
Email

Agenda des évenements

Newsletter

Dernier bulletin d'information

Newsletter N°95 Juillet 2023

Abonnez-vous à notre newsletter