Le Réseau des Parlementaires de la CEDEAO pour l’égalité de genre, les investissements dans l'agriculture et la sécurité alimentaire, a pris l'engagement de combler le fossé qui sépare les hommes et les femmes et d'accroître la participation des femmes au développement dans le sillage du Parlement de la CEDEAO. Une annonce faite par son président, l’honorable député Abdoulaye Vilane lors de la journée Parlementaire de soutien à l’autonomisation des femmes rurales dans l’agriculture et la sécurité alimentaire pour relever le défi Faim Zéro au Niger.

 

« Partout dans le monde, et plus particulièrement en Afrique de l’Ouest, les femmes travaillent dur, elles produisent 70 % des denrées alimentaires, elles les transforment, nourrissent les familles, et sont d’habiles commerçantes. Elles occupent presque tout le secteur de la transformation de produits agricoles ; elles assurent 50% du petit élevage et 60% de la commercialisation des produits agricoles dans l'espace CEDEAO. Pourtant, elles sont encore souvent analphabètes et absentes des espaces de décision où elles pourraient faire largement reconnaitre leurs contributions. Elles ne bénéficient pas en outre pleinement des retombées de cette production, et elles ont moins de contrôle que les hommes sur les facteurs de production dont les ressources en terre, en eau, en intrants, en équipements agricoles et post-récoltes et en financement », a reconnu le député sénégalais.

 
Malgré les engagements pris par les États à travers les instruments juridiques et les avancées notables, les femmes ne jouissent pas pleinement des mêmes droits ni des mêmes opportunités que les hommes. À cela s’ajoutent la féminisation croissante de la pauvreté́ en dépit de la contribution importante des femmes dans l’agriculture, l’élevage et la pêche a-t-il ajouté.


Le parlementaire a d’ailleurs rappelé que le Parlement de la CEDEAO a reconnu et pris l'engagement de combler le fossé qui sépare les hommes et les femmes et d'accroître la participation des femmes au développement. « Ces décisions sont une composante essentielle de la construction d'une société juste et de la réalisation de la sécurité politique, sociale, économique, culturelle et environnementale de nos populations », a-t-il fait savoir. Aussi a promis Abdoulaye Vilane, le réseau parlementaire inauguré le 11 décembre 2018, en marge de la 2ème session ordinaire du Parlement de la CEDEAO s'appuiera sur ces engagements. Ses objectifs, a-t-il rappelé, vise à fournir aux parties prenantes un espace de dialogue de haut niveau pour plaider en faveur d'un échange soutenu des "meilleures pratiques législatives" liées à l'égalité de genre, à l'investissement responsable dans l'agriculture et à la sécurité alimentaire.
 

 
 

source: https://www.dakaractu.com/Participation-des-femmes-au-developpement-le-Reseau-des-Parlementaires-de-la-CEDEAO-pour-l-egalite-de-genre-prend-l_a194509.html

Facebook

Dernier bulletin