Société Civile Médias) – La budgétisation sensible au genre et à l’équité sera poursuivie dans le processus budgétaire de 2021. Ainsi en a décidé le gouvernement togolais mercredi 4 novembre 2020 en conseil des ministres. Cette décision, à en croire l’exécutif, a été prise afin de concrétiser la mise en œuvre de la Politique Nationale Genre (PNG).

 

Adoptée en 2011, cette Politique constitue le cadre de référence en matière de promotion de l’équité et de l’égalité entre les femmes et les hommes. L’analyse comparée de la situation des hommes et des femmes présentée dans ce document, révèle d’importantes disparités sociales, économiques, juridiques et politiques, qui sont, pour l’essentiel, en défaveur des femmes.

 

Un budget sensible au genre est un budget qui profite à tout le monde (aux hommes et aux femmes, aux filles et aux garçons) car favorisant une distribution équitable des ressources entre les sexes et contribuant à fournir les mêmes opportunités à toutes et à tous. La budgétisation sensible au genre est essentielle à la fois pour favoriser la justice entre les femmes et les hommes et la justice fiscale. Elle implique d’examiner les budgets des États et leurs répercussions selon les sexes, les normes et rôles qui sont associés à chaque genre, et les relations entre les femmes et les hommes. La budgétisation sensible au genre cherche par ailleurs à faire évoluer ces budgets dans le but de garantir la pleine réalisation des engagements en matière d’égalité entre les femmes et les hommes.

 

Source : https://www.societecivilemedias.com

 

Facebook

Dernier bulletin