(Photo d'archives) - Une femme et son bébé qui ont fui leur maison dans le nord du Mozambique en novembre 2020 vivent désormais dans un camp pour personnes déplacées.

Une nouvelle plateforme de visualisation des données du HCR met en lumière l'impact dévastateur de la pandémie sur leur sécurité et leur bien-être.

 

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés déplore sur cette nouvelle plateforme que "dix-huit mois après le début de la crise, il est clair que la pandémie de Covid-19 a réduit à néant des années d'avancées progressives en matière d'égalité femmes-hommes et de protection des enfants". Or 70% des personnes déplacées à travers le monde sont des femmes et des enfants.

 

Mariage forcé des filles

Tout au long de la pandémie, le HCR a reçu des informations troublantes selon lesquelles davantage de familles déplacées, sous le poids des pressions socio-économiques résultant de la Covid-19, ont forcé ou fait pression sur leurs enfants, en particulier les filles, afin que ces dernières se marient. La Covid-19 pourrait exposer jusqu'à 10 millions de filles supplémentaires au risque de mariage d'enfants au cours de la prochaine décennie.

 

En 2020, 1,58 milliards d'enfants et de jeunes de la maternelle à l'enseignement supérieur ont été touchés par des fermetures d'écoles liées à la Covid-19. Alors que les enfants du monde entier ont lutté, les enfants déplacés de force ont été particulièrement désavantagés. Ce qui met en danger leurs perspectives d'avenir.

 

Séparation de la famille

Les restrictions de circulation, les confinements et la fermeture des frontières ont limité les possibilités pour les parents et les enfants réfugiés de se réunir dans les pays d'asile en 2020. Le problème des enfants non accompagnés après une séparation d'avec leurs parents a été identifié par les opérations du HCR en 2020 comme le risque le plus important pour la protection des enfants dans le monde.

Cliquez sur la photo principale du texte pour écouter la Cheffe de la communication du bureau régional du HCR pour l'Afrique centrale et de l'Ouest, Fatoumata Sinkoun Kaba.

 

Source:allafrica.com

Facebook

Dernier bulletin