La contribution des femmes à l'économie africaine n'est plus à démontrer. Le Togo dépend fortement du secteur informel, où 48% des activités sont menées par les femmes.

 

Même si de plus en plus de micro et petites entreprises sont menées par des femmes, elles se heurtent toujours à des obstacles spécifiques quand elles se lancent dans l'entrepreneuriat : problèmes d'accès au financement, pesanteurs socio-culturelles, manque de confiance en elles... L'autofinancement, les associations informelles et formelles d'épargne et de crédit ou les agences de micro-crédit restent les sources de financement principales pour créer son entreprise. Ce qui freine leur émergence et leur développement. 

 

Alors quelles solutions existent pour démarrer son activité économique et surtout pour sortir de l'économie de subsistance ? Quelle stratégie au Togo aujourd'hui pour un développement de l'entrepreneuriat des femmes ? Comment faciliter la transition des femmes de l'économie formelle vers le secteur formel ? 

 

Raphaëlle Constant est partie à Lomé et à Amlamé, en zone rurale, à la rencontre de femmes entrepreneuses : couturière, transformatrice de noix de palme, jeune entrepreneuse en agro-alimentaire ou commerçante d'épices. Mais aussi d'acteurs du secteur entrepreneurial togolais : incubateur de startups féminines, coach en leadership et service de microfinance sociale pour comprendre où en est l'écosystème du micro entreprenariat féminin au Togo.

 

Cette émission est une rediffusion du vendredi 30 avril 2021

 

Un reportage de Raphaëlle Constant au Togo.  

 

Source: rfi.fr

Facebook

Dernier bulletin