English EN French FR

Accès des femmes aux services juridique et judiciaire en Afrique Sub-saharienne en 2000

Projet : Accès des femmes aux services juridique et judiciaire en Afrique Sub-saharienne

Partenaires financiers :

  • La Banque Mondiale : 25 250 000 FCFA, soit 38 550 Euros
  • La CEA/ONU/ : 30 000 000 FCFA soit 45 802 Euros
  • Le CECI/ACDI : 8 000 000 FCFA, soit 12 213 Euros
  • L’Agence intergouvernementale de la Francophonie : 6 900 000 FF, soit 10 534 Euros
  • Le Bureau régional pour l’Afrique francophone de l’UNIFEM : 10 000 US$

Coût du projet : 70.000.000 F CFA

Durée : Ponctuel (3jours)

Pays : les 5 sous régions d’Afrique

Objectif : favoriser le débats et analyse comparée de l’expérience des pays de l’Afrique sub-saharienne dans le domaine de l’accès de femme au service juridique et judiciaires en vue de renforcer le partenariat entre le gouvernement et la société civile en la matière : promouvoir le plein exercice des droits de la femme.

Résultats

  • Adoption d’une plate-forme générale des stratégies et actions à mettre en œuvre par les différents acteurs en vue d’améliorer l’accès des femmes aux services juridiques et judiciaires;
  • Mise en place d’un comité de suivi de la plate-forme;
  • Engagement de certains partenaires financiers à mettre en place des programmes conformément aux points de la plate-forme. Par exemple, la mise en place par le Centre Africain pour la Femme auprès de la Commission Economique pour l’Afrique des Nations Unies d’un programme d’intégration du « genre » aux politiques des Ministères de la Justice de cinq pays francophones.  Engagement de CECI-DCF à soutenir des programmes de formation de parajuristes.

 

Nous suivre

Derniers Articles

Agenda des évenements

Newsletter

Dernier bulletin d'information

Newsletter N°90 Avril 2022

Abonnez-vous à notre newsletter

Accès des femmes aux services juridique et judiciaire en Afrique Sub-saharienne en 2000